Merci pour votre engagement

Inspection de réacteurs en Italie : un voyage en temps de coronavirus

Pour pouvoir continuer à travailler sur une grosse commande pour un complexe chimique de l’entreprise MOL Hungarian Oil & Gas Plc. en Hongrie, il a fallu inspecter les réacteurs produits en Italie. C’est dans ce but que notre collègue Marco Valente de Plant Technology s’est rendu en Italie.

Il a surveillé sur place la fabrication de différents contenants sous pression, échangeurs thermiques et réacteurs qui devaient être livrés sur le site en Hongrie. Naturellement, dans la situation actuelle, son voyage en Italie s’est avéré tout sauf simple, d’autant plus que les hôtels italiens sont fermés depuis le 12 mars. Heureusement, Marco Valente a trouvé un petit appartement à Vérone où il réside et cuisine lui-même ses repas.

Il rend compte de son travail d’inspection en Italie : « Le plus grand défi a consisté à planifier et organiser mon voyage en Italie compte tenu des restrictions de voyage strictes et des changements légaux. L’objet et la nécessité de mon voyage ont été soumis à un examen minutieux. Il nous a fallu des courriers d’invitation et des attestations pour justifier ce voyage. Mais il était important de mettre l’accent sur notre propre santé et sécurité pour ne prendre aucun risque et toujours prendre soin de nos collègues.

Ma tâche principale en Italie a consisté à enregistrer directement les inspections de NDE et les progrès accomplis dans la fabrication des réacteurs et des échangeurs thermiques. Pendant l’inspection, nous avons dû respecter une distance de sécurité (2 mètres) les uns par rapport aux autres et porter des masques et lunettes de protection. En tant qu’inspecteur qui est amené à beaucoup voyager, je suis normalement très ouvert et j’aime le contact. Dans la situation actuelle, on est obligé d’apprendre à faire passer sa propre sécurité en premier et à garder partout et en permanence ses distances avec les autres, ce qui naturellement s’applique aussi sur les sites de production dans lesquels nous travaillons.

Dans cette situation, cela m’a aidé de savoir que je n’étais pas seul, j’ai toujours été en contact téléphonique étroit avec mon supérieur hiérarchique et d’autres membres de l’équipe et j’ai pu voir tout ce que faisait l’entreprise pour me protéger et préserver ma santé. J’ai reçu une aide et un soutien incroyables de la société et en particulier aussi de mon supérieur hiérarchique, Jochen Schulte. »

Marco Valente retourne en Allemagne le 22 avril 2020. Nous lui souhaitons un bon voyage et le remercions pour son travail en Italie qui constitue un formidable exemple pour beaucoup d’autres qui font en sorte en ce moment que nos affaires continuent de tourner.