16 usines d’engrais sur 17

thyssenkrupp remporte un gros contrat pour une usine d’engrais en Égypte. Le client est NCIC. Le montant de la commande s’élève à plusieurs centaines de millions d’euros. L’usine doit entrer en service en 2022. Sur les 17 usines d’engrais azoté existantes du pays, 16 ont été construites par thyssenkrupp.

Voici à quoi ressemblera le complexe de production d’engrais à Ain El Sokhna en Égypte.

Voici à quoi ressemblera le complexe de production d’engrais à Ain El Sokhna en Égypte.

thyssenkrupp Industrial Solutions a décroché un gros contrat auprès du fabricant d’engrais et de produits chimiques NCIC (« El Nasr Company for Intermediate Chemicals »). Le contrat portant sur l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction (EPC) d’un nouveau complexe de production d’engrais a été signé au Caire le 17 mars 2019. La réalisation s’effectuera conjointement avec l’entreprise égyptienne Petrojet. Le montant de la commande s’élève à plusieurs centaines de millions d’euros pour thyssenkrupp.

« Avec l’Égypte, ce qui nous lie, c’est un partenariat très fructueux qui dure depuis déjà plus de 160 ans et offre un gros potentiel pour l’avenir. Notre longue expérience dans la construction d’installations industrielles, notre forte implantation locale et la collaboration étroite en continu avec nos clients sont la base de notre réussite et de notre position de force sur le marché dans la région », commente le CEO Marcel Fasswald. « À ce jour, nous avons conçu et construite 16 des 17 usines de production d’engrais azoté existantes dans le pays. Nous sommes ravis qu’à cela vienne s’ajouter une autre installation ultra moderne », ajoute Ralf Richmann, CEO de Fertilizer & Syngas Technologies.

Le nouveau complexe de production d’engrais est érigé à Ain El Sokhna, à une centaine de kilomètres au sud-est du Caire, à proximité immédiate des usines déjà existantes de NCIC. Il doit entrer en service en 2022 et produire chaque année notamment jusqu’à 400 000 tonnes d’ammoniac, jusqu’à 380 000 tonnes d’urée et 300 000 tonnes de CAN (nitrate d’ammonium et de calcium). Avec cette nouvelle installation, NCIC entend compléter son portefeuille de produits existant en ajoutant des engrais azotés de grande qualité pour le marché local et le marché d’exportation. L'azote figure parmi les nutriments essentiels pour la croissance des plantes et joue un rôle central dans l’agriculture industrielle.