#Newtk, c’est ça : l’expérience du travail au millimètre près

Pour l’avenir de thyssenkrupp, nos collègues dans le monde entier travaillent à rendre notre entreprise, plus flexible, plus efficace et plus performance. Dans notre nouvelle stratégie #newtk, ce souci de la performance occupe une place centrale. Mais cela ne signifie pas toujours uniquement des optimisations de processus. Pour nous, la performance, c’est aussi savoir transposer les longues années d’expérience de nos collègues directement dans la qualité de nos produits. Comme dans le cas de Yaohua He : au cours de ses 25 ans d’expérience dans notre branche ascenseurs, jamais personne ne s’est plaint d’un de ses produits.

Quand Yaohua He travaille sur une structure porteuse d’un escalier roulant, il est toujours concentré à 100 pour-cent. La moindre distraction pourrait ruiner tous les efforts. Le côté droit et le côté gauche de la structure ne doivent pas diverger en hauteur de plus de deux millimètres. Même chose pour l’écartement entre les deux côtés : la précision est de mise en tout point. Si ce n’est pas le cas, les conditions techniques pour la réception d’un escalier roulant ne sont pas remplies – et pour Yaohua He, il faut recommencer le travail depuis le début. Car avant qu’un escalier roulant entre en service dans un bâtiment public, il faut avant tout garantir la sécurité. C’est précisément la mission de Yaohua He : rectifier la structure porteuse avant la fabrication de l’escalier roulant de manière à ce qu’elle résiste à toutes les contraintes de fonctionnement et de sécurité.

Yaohua He

« Le meilleur dans la rectification de la structure porteuse, c’est que je peux me concentrer entièrement sur de petits détails sur le terrain. C’est aussi souvent un défi à relever quand nous devons travailler sur des escaliers roulants très long ou d’une hauteur inhabituelle. Les déformations peuvent alors être très importantes. »

Un quart de siècle d’expertise

Depuis 25 ans, Yaohua He travaille dans l’usine thyssenkrupp de Zhongshan, en Chine. Sa carrière résumée en chiffres impressionnants : c’est lui qui a rectifié la moitié des structures porteuses dans cette usine. 100 pour-cent de ses produits ont passé avec succès l’inspection finale sans la moindre réclamation. Jamais aucun client ne s’est plaint de ses produits.

Parmi ses collègues, Yaohua est connu sous le nom de « frère Hua ». Tous savent que la qualité des produits lui tient très à cœur. Et ils connaissent tous les histoires qui se rapportent à lui et à son travail.

Celui qui chuchotait aux structures porteuses pour escaliers roulants

Comme cette fois où l’équipe travaillait sur un escalier roulant de 100 mètres de long. L’entrepreneur a essayé pendant six longue journée de le rectifier. Sans succès : la structure porteuse ne réussissait jamais le contrôle final. Jusqu’à ce que Yaohua prenne la relève. En un tournemain, il a réussi à ce que le produit remplisse les conditions techniques. Et pour cela, il lui a fallu à peine une heure, racontent ses collègues.

Velino

Ses optimisations de processus réduisent de moitié la charge de travail

Il existe des structures porteuses qui donnent particulièrement du fil à retordre à l’équipe. Par exemple quand il s’agit de structures porteuses non standardisées dont la longueur dépasse les 18 mètres – la rectification peut prendre entre dix et douze heures parce que la structure est hautement complexe et le matériaux extrêmement stable. Grâce à son expertise et à quelques ajustements dans la méthode, Yaohua a réussi à accélérer considérablement le processus de rectification. Aujourd’hui, il ne faut plus que quatre à cinq heures à son équipe. « Naturellement, cela me rend fier de pouvoir contribuer à la performance de thyssenkrupp. Mais tout ce que j’ai accompli, c’est le travail d’une équipe – sans mes collègues, je n’aurais pas pu travailler comme ça », déclare Yaohua.

Un dernier projet qui lui tient à cœur avant la retraite

Yaohua travaille en ce moment avec son équipe à un projet qui lui tient à cœur : à l’aéroport de Pékin-Daxing, le plus grand terminal du monde est inauguré en septembre 2019 – thyssenkrupp contribue à cet événement marquant avec 155 ascenseurs et 22 escaliers roulants. « J’ai adoré contribuer à ce projet. Je suis content que nous ayons réussi à relever tous les défis », témoigne Yaohua.

Pour Yaohua, la prochaine grande étape, c’est janvier 2020. Sa carrière chez thyssenkrupp va prendre fin après 25 ans : la retraite l’attend. « Je considère l’entreprise comme ma maison et c'est dur de partir. » Mais ses connaissances et son expertise ne vont pas se perdre. Yaohua va transmettre son savoir-faire à la génération suivante. « Mon successeur, Xinlong Zhang, travaille très dur et il aime son travail du plus profond du cœur, tout comme moi. Je suis sûr qu’il va accomplir de grandes choses. »