Aux deux extrémités de la « nouvelle route de la soie »

thyssenkrupp Elevator installe 64 ascenseurs, dont onze modèles à grande vitesse dans le nouveau Silk Road Trade Center. Le Silk Road Trade Center se trouve dans l’ancienne ville impériale chinoise de Xi’an qui est redevenue aujourd’hui un haut-lieu du commerce et de l’artisanat.

Le projet Nouvelle route de la soie s’étend sur plus de 11 000 kilomètres vers l’ouest. Il longe à une extrémité la ville allemande de Duisburg, dans la Ruhr, non loin du siège central mondial du groupe thyssenkrupp à Essen.

À l’autre extrémité, thyssenkrupp Elevator soutient aujourd’hui la construction du Silk Road Trade Center à Xi’an City, en Chine, en équipant d’ascenseurs ultra modernes le complexe sophistiqué de bureaux, d’hôtels et de centres de conférence. Le bâtiment, qui doit être inauguré au milieu de l’année, abritera alors au total 64 systèmes d’ascenseurs de thyssenkrupp Elevator, dont onze variantes à grande vitesse qui parcourent jusqu’à 5 m par seconde.

« L'équivalent de la route de la soie pour nos deux continents, ce sont nos solutions destinées aux zones urbaines : le chemin le plus court, le plus rapide et le plus sûr d’un point A à un point B », explique Peter Walker, CEO de thyssenkrupp Elevator.

A Xi’an, le présent se mêle à l’histoire car c’est ici le point de départ de l’ancienne comme de la nouvelle route de la soie. Dans l’Antiquité, la légendaire route de la soie allait de Xi’an à la Méditerranée, où les marchandises transportées étaient finalement chargées sur des bateaux, après avoir traversé des déserts et des montagnes. À partir de 14ème siècle, elle a été empruntée, entre autres, par les Mongols et par Marco Polo. La route était toutefois systématiquement limitée au territoire compris entre l’Extrême et le Proche Orient. Aujourd’hui, le complexe du Silk Road Trade Center domine une métropole de huit millions d’habitants.