Nos objectifs durables : 30% d'émissions en moins d'ici 2030, climatiquement neutre d'ici 2050

Le développement durable – pour nous un enjeu majeur depuis de nombreuses années. La protection du climat y joue un rôle essentiel. Pour la troisième année consécutive, nous avons obtenu la note la plus élevée de l'organisation non gouvernementale CDP et avons été inscrits sur la "Climate A List" – une distinction pour notre lutte contre le changement climatique. Il est donc logique que nous nous fixions un objectif particulièrement ambitieux pour l'avenir : la neutralité carbone d'ici 2050 ; nous avons fait le point sur notre situation actuelle - et les technologies qui jouent un rôle particulièrement important.

Les réductions émissions de gaz à effet de serre seront perceptibles et mesurables chez nous bien avant 2050. D'ici 11 ans, les émissions générées par notre propre activité et par l'énergie achetée devront être réduites de 30 %. De plus, l'utilisation de nos produits permet d’obtenir une réduction supplémentaire de 16 % des émissions.

Stratégie climatique conforme à l'Accord de Paris sur le climat

La poursuite du développement de notre stratégie climatique repose directement sur l'Accord de Paris sur le climat de 2015, un accord historique signé par 175 pays qui prévoit de ramener les émissions de gaz à effet de serre nettes à zéro dans la seconde moitié du siècle. Le zéro net signifie que les émissions inévitables sont compensées ailleurs par des technologies appropriées.

Guido Kerkhoff, CEO, est tout à fait conscient de la responsabilité de notre entreprise en matière de protection du climat : "Les menaces que représente le changement climatique nous concernent tous. En tant qu'entreprise industrielle active à l'échelle mondiale, nous disposons d'un levier particulièrement puissant pour réduire durablement les émissions de gaz à effet de serre grâce à des produits et procédés respectueux des ressources. Nous prenons cette responsabilité très au sérieux. Ceci nous a valu d’être récompensés par des prix à plusieurs reprises ces dernières années. Aujourd’hui nous nous fixons des objectifs clairs pour 2030 et 2050, c'est la prochaine étape logique."

La production d'acier devient plus durable grâce aux technologies innovantes

Notre production d'acier, par exemple, joue un rôle de pionnier dans ce domaine. Dans la sidérurgie, nous poursuivons déjà deux approches innovantes qui permettent de réduire considérablement les émissions de CO2, tel que le projet Carbon2Chem, pour lequel nous prévoyons une utilisation à l’échelle industrielle à l’horizon 2030. D'autre part, il y a ce que l'on appelle la « route de l'hydrogène », qui devrait être pleinement opérationnelle d'ici 2050.

Chez Carbon2Chem, les gaz de scories produits lors de la production de l'acier, qui contiennent entre autres de grandes quantités de CO2, sont transformés en matières premières chimiques précieuses. De nombreux produits utiles, tels que le carburant, les engrais ou les plastiques peuvent alors être fabriqués à partir de celles-ci.

Avec la route de l'hydrogène, nous misons à long terme sur l'utilisation de l'hydrogène "vert", un agent réducteur comme le charbon, destiné à remplacer ce dernier dans un deuxième temps, de sorte qu'à terme la production d'acier ne génère plus de CO2. Ces deux technologies sont soutenues respectivement par le gouvernement fédéral et le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Par ailleurs, nous poursuivons notre programme GEEP visant à accroître l'efficacité énergétique à l'échelle du Groupe et à promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables dans notre propre production.

Objectifs climatiques de thyssenkrupp : toujours vers la neutralité climatique

Dans le cadre du Climate Action Program for Sustainable Solutions (CAPS), le développement de nos produits vise également la neutralité carbone. Avec OxyFuel, par exemple, nous proposons déjà une technologie pour l'industrie du ciment, permettant ainsi de capter le CO2 provenant du processus de combustion. Ensuite, il est possible de le stocker ou de le transformer. Dans le domaine de la mobilité durable, nous travaillons avec des partenaires européens sur la production de carburants alternatifs à partir de CO2 et de biomasse. Ces carburants permettent une réduction de CO2 pouvant atteindre 90 % par rapport aux carburants conventionnels.

Le développement des énergies renouvelables joue un rôle important dans la stratégie climatique

D'autres points forts de notre nouvelle stratégie climatique sont l'expansion du secteur de l'électromobilité avec des installations de production pour la production de batteries et des matériaux spéciaux pour les moteurs électriques. De plus, nous sommes déjà actifs dans le développement de systèmes de stockage d'énergie et construisons des usines d'électrolyse pour transformer l'électricité en hydrogène. Ceci permet d'utiliser des énergies renouvelables, dont la production varie en fonction des conditions météorologiques, de manière continue.

Donatus Kaufmann, membre du conseil d'administration, responsable de la technologie, de l'innovation, du développement durable, du droit et de la compliance, est certain : "Nos objectifs sont ambitieux mais réalisables. Rien qu’avec notre stratégie pour le secteur de l’acier, nous pouvons réduire nos émissions liées à la production de 80 % d'ici 2050. Cependant, pour atteindre les objectifs climatiques, nous avons besoin de beaucoup plus d'énergies renouvelables. Par ailleurs, les mesures d'incitation financière relatives aux investissements dans les technologies de réduction des émissions de CO2 ne sont pas harmonisées au niveau international. Ce sont les conditions fondamentales, pour que les choses changent vraiment."

zoom